Vous êtes ici : Humour
Quelques textes, bien réels
Concernant une poule
Définissant le règlement intérieur d'une usine
 
 

Parole d'un clerc aux successions :

Bosser aux successions :-)

C'est se faire engueuler par les participants d'un enterrement car on ignore les raisons de l'annulation de la crémation, juré je n'y suis pour rien.

C'est tomber sans le vouloir sur de gros secrets bien degueu des morts. Y'en a qui se croient immortels et qui n'imaginent pas qu'on va fouiller leurs affaires.

C'est expliquer à l'héritière qu'elle prend le passif avec l'actif et que oui elle doit régler les 4,89 € de pharmacie de sa défunte mère. Pas la peine de m'engueuler.

Non le notaire n'a pas de cagnotte spéciale pour payer les dettes des morts.

Non je ne vais pas débarrasser l'épave de la voiture...

Ni vider l'appartement.

Oui je n'ouvre une succession que si quelqu'un est mort, le coma ça ne compte pas

Oui j'ai besoin de tous les descendants même si ce sont des "pourritures". Tout le monde compte. Du coup oui je vais dire au fils indigne devenu une fille indigne que sa mère est morte. Forcément succession = décès. Et non je ne trouve pas que ce soit à moi d'annoncer ce genre de nouvelles.

Je m'en fiche de qui couche avec qui dans la famille. J'ai d'autres moyens pour justifier des liens de filiation.

Pas la peine de me montrer la cicatrice de l'opération des intestins, je vous crois sur parole si vous me dites que le rv était valablement annulé.

Pas la peine non plus de m'envoyer la photo du mort... mort. L'extrait d'acte de décès c'est bon.

Oui, quoi qu'on me dise ça reste dans mon bureau.

Ça ne veut pas dire que je ne suis pas une personne sensible. Donc les confessions intimes non merci, l'exhibitionnisme des névroses familiales non merci.

Je suis extra-bienveillante.

Mais là j'ai envie d'aller faire du fromage de chèvre dans les Cévennes.

Attendu que la poule...
poule animal stupide
"Attendu que la poule est un animal stupide au point que personne n'est parvenu à la dresser ;
"Attendu que son voisinage comporte beaucoup de silence, quelques tendres gloussements qui vont du joyeux, ponte d'un œuf, au serein, dégustation d'un ver de terre, en passant par l'affolé, vue d'un renard ;
"Attendu que ce paisible voisinage n'a jamais incommodé que ceux qui, pour d'autres motifs, nourrissent du courroux à l'égard du propriétaire de ces gallinacés ;
"Par ces motifs, la cour ne jugera pas que le bateau importune le marin, la farine le boulanger, le violon le chef d'orchestre et la poule un habitant du lieu-dit La Rochette, village de Sallèdes, 402 âmes dans le département du Puy de Dôme".

Cour d'Appel de RIOM
 
 
Optimisé pour une résolution de 1024x768 - Mentions légales
1. Propriétaire et éditeur du site
Philippe LEFRANCOIS
19 rue du Palais de Justice - 50700 VALOGNES
02.33.21.60.60
N° TVA intracommunautaire : FR11420606097

2. Hébergeur
yulPa SAS
10 rue de Penthièvre
75008 PARIS
SIRET : 827 892 316 00015 - NAF : 6311Z - TVA : FR11827892316

3. Protection des données à caractère personnel
Aucune information personnelle n'est collectée à votre insu.
Aucune information personnelle n'est cédée à des tiers. Néanmoins, nous nous réservons le droit de transmettre des informations personnelles si la loi l'exige ou si une action est nécessaire pour le traitement des réclamations.
Étant donné que les formulaires en ligne sont toujours remplis volontairement, vous êtes libre de refuser de remplir un formulaire en ligne. Cependant, si vous choisissez de ne pas le/les remplir, certains services ne pourront vous être fournis.
Ce traitement est référencé dans la liste maintenue par le Correspondant Informatique et Libertés désigné par l’office notarial de Me Philippe LEFRANCOIS.

3.1. Cookies non persistants
? Qu'est qu'un cookie ?
Un « cookie » est un petit bloc de données envoyé par un serveur web et stocké sur le disque dur de votre ordinateur (ordinateur, tablette, Smartphone...).
- Quels sont les cookies utilisés ?
Nous n'utilisons aucun type de cookies.

3.2. Droit d’accès
Conformément à la Loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification aux données personnelles vous concernant. Si vous voulez exercer ce droit, il vous suffit d’écrire au correspondant Informatique et Libertés de l’Office notarial à cil@notaires.fr.
En conformité avec nos principes, ces données ne sont jamais cédées à des tiers pour des raisons commerciales ou marketing. L’Editeur s'engage contractuellement à assurer la plus stricte confidentialité des données ainsi confiées, sauf injonction judiciaire.

3.3. Liste de diffusion
Les adresses électroniques recueillies dans le cadre de la liste de diffusion ne sont utilisées que pour l’envoi d’alertes ponctuelles.

- Hébergement