Vous êtes ici : Infos > Patrimoine > Organiser la transmission

Organiser la transmission de son patrimoine

Les avantages de la donation

Donner une somme importante à ses enfants ou petits enfants (sous forme d'argent ou autre) est possible dès lors que l'on respecte certaines formalités juridiques et fiscales.

On peut aussi donner à une œuvre, une association ou une congrégation que l'on soutient. Dans tous les cas, la donation est un acte sérieux car, sauf exception, elle est définitive.

Le donateur se dessaisit immédiatement et irrévocablement du bien donné.

La donation constitue, en principe, une avance sur la part successorale du donataire et il en sera tenu compte lors de l'ouverture de la succession.

Le bien ayant été transmis de son vivant, il n'y aura plus de droits de succession à payer sur celui-ci à son décès.

La donation qui bénéficie d'une fiscalité avantageuse allègera le poids de la fiscalité successorale.

La donation partage

La donation-partage permet d'organiser la répartition de ses biens de son vivant.

Elle permet donc d'éviter les difficultés lors de l'ouverture de la succession.

Autrefois faite au profit exclusif des enfants, elle peut désormais bénéficier aux petits-enfants, et aux enfants de lits différents, voire même de neveux et nièces.

Le donateur se dessaisit immédiatement et irrévocablement des biens donnés et la donation ne peut pas être remise en cause lors de son décès.

Afin d'encourager une transmission plus rapide des biens entre les générations, la loi fiscale prévoit une réduction sur les droits. Enfin, de nouvelles mesures fiscales facilitent la transmission des entreprises.

N'hésitez pas à contacter votre Notaire. Il étudiera avec vous la solution la mieux adaptée à vos désirs et à vos moyens.

Les nouveaux types de libéralités

La réforme des successions du 23 juin 2006 assouplit le fonctionnement des libéralités dites résiduelles et graduelles.

Depuis le 1er janvier 2007, il est ainsi possible de donner ou léguer un bien à un premier bénéficiaire chargé de le transmettre à son tour, soit en nature, soit après usage, à un second bénéficiaire.

Les libéralités graduelles

Le bénéficiaire a l’obligation de conserver en nature les biens donnés et de les transmettre à un gratifié en second. Cette situation est intéressante lorsqu’il s’agit de conserver un bien immobilier dans une famille.

Les libéralités résiduelles

Le premier gratifié n’est tenu de remettre à son décès au second gratifié que ce qui subsistera du don ou du legs. Il a une obligation de transmettre, sans obligation de conserver.

 
Optimisé pour une résolution de 1024x768 - Mentions légales
1. Propriétaire et éditeur du site
Philippe LEFRANCOIS
19 rue du Palais de Justice - 50700 VALOGNES
02.33.21.60.60
N° TVA intracommunautaire : FR11420606097

2. Hébergeur
yulPa SAS
10 rue de Penthièvre
75008 PARIS
SIRET : 827 892 316 00015 - NAF : 6311Z - TVA : FR11827892316

3. Protection des données à caractère personnel
Aucune information personnelle n'est collectée à votre insu.
Aucune information personnelle n'est cédée à des tiers. Néanmoins, nous nous réservons le droit de transmettre des informations personnelles si la loi l'exige ou si une action est nécessaire pour le traitement des réclamations.
Étant donné que les formulaires en ligne sont toujours remplis volontairement, vous êtes libre de refuser de remplir un formulaire en ligne. Cependant, si vous choisissez de ne pas le/les remplir, certains services ne pourront vous être fournis.
Ce traitement est référencé dans la liste maintenue par le Correspondant Informatique et Libertés désigné par l’office notarial de Me Philippe LEFRANCOIS.

3.1. Cookies non persistants
? Qu'est qu'un cookie ?
Un « cookie » est un petit bloc de données envoyé par un serveur web et stocké sur le disque dur de votre ordinateur (ordinateur, tablette, Smartphone...).
- Quels sont les cookies utilisés ?
Nous n'utilisons aucun type de cookies.

3.2. Droit d’accès
Conformément à la Loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification aux données personnelles vous concernant. Si vous voulez exercer ce droit, il vous suffit d’écrire au correspondant Informatique et Libertés de l’Office notarial à cil@notaires.fr.
En conformité avec nos principes, ces données ne sont jamais cédées à des tiers pour des raisons commerciales ou marketing. L’Editeur s'engage contractuellement à assurer la plus stricte confidentialité des données ainsi confiées, sauf injonction judiciaire.

3.3. Liste de diffusion
Les adresses électroniques recueillies dans le cadre de la liste de diffusion ne sont utilisées que pour l’envoi d’alertes ponctuelles.

- Hébergement